Le risque de choper le virus de la gastro-entérite en hiver est très important. Pourquoi ? Parce que c’est la période que choisit cette maladie pour frapper. Pour la femme enceinte, cette maladie ne constitue pas de risque en elle-même, mais c’est plutôt le risque de déshydratation qui fait courir à la future maman et son bébé un réel danger, car en manque d’eau le corps ne pourra pas assurer convenablement les besoins du fœtus, et perturber la circulation sanguine entre la maman et le fœtus.

Un seul conseil, boire beaucoup et sucré

Gastro

Donc, c’est juste une inflammation du reste banale qui ne dure que quelques jours, mais comme elle touche l’appareil digestif, elle est responsable de :

  • Douleurs à l’estomac
  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Multiples selles

La gastro-enceinte présente par conséquent, le risque de déshydratation pour la femme dont les besoins sont démultipliés et donc, la réponse qui s’impose est de se réhydrater tout simplement pour compenser les pertes. Pour la femme, une boisson sucrée est recommandée, comme un jus d’orange additionnée d’eau.

La femme enceinte doit respecter un niveau d’apport en boisson qui se situe entre un litre et demi à deux litres par jour, à boire en petites quantités.

Avoir les réflexes qu’il faut

Gastro

La gastro-entérite ne nécessite aucun traitement particulier. Ce qu’il faut par contre, c’est que la femme enceinte aie les bons réflexes afin de circonscrire les symptômes et s’éviter les complications, comme d’inclure dans son alimentation la consommation d’aliments qui ont les propriétés de rendre solides les selles, comme le riz par exemple. Il n’y a pas de règles établies à adopter, l’essentiel étant de boire et de manger quelque peu après le temps des selles, des nausées et des vomissements.

Selon les spécialistes de santé, les médicaments actuellement sur le marché comme traitement contre la gastro-entérite ne constituent généralement aucun risque pour la femme enceinte.

Contre les nausées et les vomissements, un antiémétique est prescrit, conjugué à des gélules contenant des levures, cela, pour permettre à la flore intestinale de se refaire une santé.

Attention, il faut se garder de recourir à l’automédication, c’est très mauvais et c’est vivement décommandé. Dans le cas où la femme enceinte doit prendre un traitement, elle doit systématiquement consulter son médecin traitant ou son gynécologue. C’est la moindre des précautions à prendre.

Veillez aussi à suivre ces quelques règles d’hygiène qui vous protégerons sûrement contre la gastro-entérite, comme de se laver souvent les mains, le plus souvent possible avant les repas et après les selles. En toutes circonstances à risque, ne vous touchez pas la bouche et le nez si vous n’avez pas les mains bien propres, désinfectez tous les objets que vous touchez ou utilisez souvent comme le téléphone, les poignées de portes des toilettes et autres, le plan de travail…etc, et changez régulièrement les serviettes, les essuie-mains etc. Prévenir, c’est mieux que guérir, n’est-ce pas ? Alors, faites en votre règle de conduite.

Laisser un commentaire